Floreffe (Namur)
Tél.: 081 84 05 96
Contactez-nous!

Libérez les sabots de votre équidé

Optez pour le parage de cheval !

Grâce à un soin de sabots adéquat, offrez à votre équidé le bonheur d’être un cheval « pieds nus ». Mais un parage naturel n’est pas suffisant au bien-être de votre animal, même s’il y contribue grandement. Il faut qu’il vive dans de bonnes conditions, qu’il ait une alimentation équilibrée et fasse de l’exercice quotidiennement.

Les besoins fondamentaux des équidés

Pour respecter votre animal, il est nécessaire de respecter son équilibre naturel. Or, ses besoins fondamentaux ne nous semblent parfois pas couler de source :

  • ce qui parait bien pour nous ne l’est pas souvent pour notre cheval ;
  • n’oublions pas que nous sommes des prédateurs et les chevaux des proies. Nous réagissons donc de manière totalement différente ;
  • ils doivent avoir accès à de la nourriture (herbe, foin, etc.) et à de l’eau propre en permanence. La taille de leur estomac et la longueur de leurs intestins sont adaptés à la réception quasi-continue de nourriture ;
  • ils doivent toujours avoir à manger au sol, afin d’avoir la tête basse, pour utiliser correctement leurs dents. Il s’agit de leur position optimale et détendue, tant pour les muscles du dos, de l’encolure que pour la respiration et la digestion ;
  • idéalement, le cheval doit marcher 10 à 20 kilomètres par jour sur des terrains diversifiés, comme il le fait à l’état sauvage ;
  • les sabots ont besoin de ce mouvement pour la circulation sanguine et le métabolisme (pousse de la corne) ;
  • le cheval est un animal grégaire, et se sent donc mieux en troupeau.

Un environnement idéalement compatible au parage naturel

La vie en box ne convient pas au cheval.

Il y manque de lumière, d’oxygène et ses mouvements y sont restreints.

Sa nutrition y est mal équilibrée et on y retrouve trop de poussières et d’agents pathogènes.

Dans un box, le cheval manque de contacts sociaux, il lui est impossible de faire du grooming (voir photo).

Enfermé, il adopte une posture non physiologique (tête haute pour voir les autres, pour manger, etc.) qui entraîne une charge prolongée sur les talons.

Ses sabots s’y déforment à cause de la litière et du sol mou qu’elle forme.

Cela réduit fortement le mécanisme des sabots, car ce type de sol n’offre pas assez de résistance pour écarter la boîte cornée.

La corne produite en est donc généralement de mauvaise qualité en raison du manque de mouvement.

Contactez-moi

Vous avez décidé de prendre soin différemment de votre cheval ? Vous souhaitez davantage d’informations quant aux méfaits du ferrage et au parage naturel physioogique du cheval ? Je suis à votre écoute et réponds à toutes vos questions. Vous pouvez me joindre par téléphone ou en remplissant le formulaire de contact en ligne. Je travaille en Belgique, dans le Hainaut et en province de Namur. Je peux me déplacer ailleurs si nécessaire.